Chris Viehbacher a pris ses fonctions de directeur général chez Sanofi-Aventis

— 

Une page se tourne pour Sanofi-Aventis. Chris Viehbacher a pris lundi ses fonctions de directeur général du numéro quatre de la pharmacie mondiale. Il remplace de Gérard Le Fur , 58 ans, qui sera resté à ce poste pendant moins de deux années, marquées par une gestion contestée. Son objectif: redynamiser le laboratoire pharmaceutique.

Anglo-saxonne

Gérard Le Fur, dont le mandat courait théoriquement jusqu'en 2010, reste au sein du groupe à un poste de conseiller spécialiste de la recherche auprès de la direction générale. Souvent décrit comme un "pur manager à l'anglo-saxonne", Chris Viehbacher, un germano-canadien âgé de 48 ans, était auparavant patron de la filiale nord-américaine du laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK). Il est le premier dirigeant de Sanofi-Aventis, né du rachat en 2004 d'Aventis par Sanofi Synthélabo, à ne pas être issu du groupe.

Gérard Le Fur, son prédécesseur, présenté comme le fils spirituel du président Jean-François Dehecq, lui avait succédé au poste de directeur général le 1er janvier 2007. Mais le courant n'est jamais passé entre ce chercheur et la communauté financière, et l'échec à commercialiser le médicament anti-obésité Acomplia, aujourd'hui interdit de vente dans l'Union européenne, précipita sa chute.

Atout

Dans ce contexte, le parcours de Chris Viehbacher est considéré par les analystes comme un atout pour le groupe. Il dispose d'une expérience de 20 ans dans l'industrie pharmaceutique, et d'un profil international, ayant travaillé aux Etats-Unis, en Allemagne et en Grande-Bretagne. La feuille de route de Chris Viehbacher chez Sanofi-Aventis est particulièrement chargée : il doit relancer ses ventes, l'adapter à un environnement durci et regagner la confiance des marchés. Il mise en particulier sur des acquisitions et une intensification des partenariats scellés avec d'autres groupes pour redynamiser le laboratoire français, selon un message qu'il a adressé aux salariés.

Sanofi-Aventis a aussi "particulièrement besoin de réfléchir à l'organisation et à la direction de (ses) équipes de R&D (recherche et développement, ndlr), aussi bien en pharmacie que dans les vaccins", estime le nouveau directeur général, selon la retranscription d'une vidéo mise en ligne lundi sur l'intranet du groupe dont l'AFP a obtenu une copie. Ces deux sujets font partie d'une liste de cinq points sur lesquels Chris Viehbacher dit vouloir "insister" lorsqu'il rencontrera les salariés du groupe à partir de "début janvier". "Dans les prochaines années, nous lancerons des initiatives majeures pour assurer à Sanofi-Aventis une croissance soutenue à court et long termes", fait-il valoir dans ce texte.