Opel: Les syndicats exigent une décision

G. G. avec AFP

— 

Après des mois d'incertitude, ils n'en peuvent plus d'attendre. Les syndicats européens du constructeur automobile Opel/Vauxhall ont publié une lettre commune appelant l'américain General Motors à prendre une décision ce mardi sur le sort de ses marques européennes.

"Les syndicats européens sont convaincus qu'une décision sur une vente d'Opel/Vauxhall le 8 septembre est dans l'intérêt commun de General Motors, d'Opel/Vauxhall et de ses salariés européens", affirme ce courrier. Une réunion du conseil d'administration de GM est prévue mardi aux Etats-Unis et pourrait statuer sur le sort d'Opel.

Depuis l'été, GM, qui cherchait pourtant à céder Opel et sa jumelle britannique Vauxhall, ne cesse de repousser sa décision sur le choix d'un investisseur. Selon la presse, GM penche désormais pour conserver ses deux marques, garantes de l'accès au marché européen et du développement de petites voitures moins polluantes.

En cas de cession, l'américain a déjà affiché sa préférence pour la holding belge RHJ International, aux dépens du consortium canado-russe conduit par l'équipementier Magna et la banque Sberbank, candidat favori du gouvernement allemand. En pleine campagne électorale, la chancelière Angela Merkel a encore redit récemment qu'elle prônait un rachat par Magna/Sberbank. Berlin a déjà octroyé un prêt de 1,5 milliard d'euros à Opel.