Morgan Stanley envisage d'acquérir une banque régionale

— 

Morgan Stanley, qui s'est récemment convertie en banque holding pour pouvoir bénéficier du soutien de la Réserve fédérale, envisage d'acquérir une banque régionale pour renforcer sa base de dépôts et accroître le pourcentage de ses revenus dans la banque de détail. Un dirigeant de la banque le confirme dans l'édition de ce lundi du Wall Street Journal.

Pour appuyer sa stratégie annoncé mi-novembre, la banque a récemment annoncé le recrutement de Cece Sutton, et Jonathan W. Witter, deux managers recrutés chez Wachovia, rachetée depuis par Wells Fargo, pour mener les projets d'expansion de Morgan Stanley dans la banque de détail. Ces projets visent à diversifier ses sources de revenus.

Morgan Stanley détient environ 36 milliards de dollars de dépôts, sur un total de bilan de 987 milliards de dollars au terme du troisième trimestre clos fin août, ce qui en fait un acteur encore marginal de la banque de détail. En revanche, la banque occupe la troisième place mondiale des opérations de fusions-acquisitions, et la deuxième place pour les émissions d'actions.

La banque américaine devrait en outre chercher à capitaliser sur l'arrivée à son capital du japonais Mitsubishi UFJ Financial Group, qui, après une augmentation de capital de 9 milliards de dollars, détient 21% de son capital. UFJ contrôle en outre Union Bank of Calilfornia, une banque de détail basée à San Francisco avec 42 milliards de dollars de dépôts fin septembre 2008.

Débauchages

Profitant de la consolidation de l'industrie bancaire américaine, la banque mène par ailleurs une politique de recrutement de courtiers et conseillers financiers qu'elle va débaucher chez ses concurrents, Merrill Lynch, UBS, Smith Barney, une filiale de Citigroup ou Goldman Sachs.

Au total, le recrutement de 9 conseillers lui a permis d'attirer à elle environ 1,1 milliards de dollars d'actifs sous gestion et une production d'environ 9,6 millions de dollars, selon l'agence Dow Jones. La semaine dernière, la banque dirigée par John Mack avait déjà recruté 53 conseillers. A fin août, Morgan Stanley gérait 736 milliards de dollars pour le compte de ses clients.

Sur un revenu trimestriel de 8 milliards de dollars, 19% proviennent de la gestion de fortune, 8% de la gestion d'actifs, le reste provenant des activités de marchés de capitaux.

Restructuration au Moyen-Orient

La crise financière n'épargne personne. La banque a annoncé durant le week-end qu'elle a réduit de 15% environ ses effectifs à Dubaï, l'entrée en récession des économies développées affectant également les pays du Moyen-Orient. Ainsi, un promoteur immobilier local a annoncé une réduction de 15% de ses effectifs.

Un porte-parole de la banque a néanmoins souligné que la présence de la banque dans la région demeure stratégique. Selon Dealogic, le revenu des banques d'affaires dans la région a chuté de moitié environ au cours du premier semestre 2008 par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Fin août, Morgan Stanley employait quelque 46.383 salariés.