Un thon rouge vendu à 75.000 euros au Japon

E24 avec AFP

— 

Ni la crise, ni le fait d'être une espèce protégée n'empêche le thon rouge de se vendre -et à prix d'or- sur le marché aux poissons de Tokyo. Un spécimen de 128 kg a été vendu lundi 5 janvier pour 9,6 millions de yens (75.000 euros au cours actuel) sur le marché de Tsukiji, soit le deuxième prix le plus élevé jamais payé dans l'archipel. Lundi marquait le jour de reprise des ventes aux enchères du plus grand marché aux poissons du monde, après la pause des fêtes de fin d'année. Quelque 730 thons ont été négociés dans les travées. "Je voulais acheter le meilleur thon du jour", a déclaré l'acheteur, selon l'agence de presse Jiji. Il prévoit de vendre ce poisson à la découpe à des restaurants de sushi au Japon et en Chine.

La chair tendre et grasse du thon rouge est particulièrement appréciée des amateurs de poisson cru, qui la dégustent accompagnée de riz vinaigré, en sushi, ou nature, en sashimi. Le record absolu est détenu par un spécimen acheté 20 millions de yens en 2001 (un peu plus de 150.000 euros). Le marché de Tsukiji constitue l'une des curiosités de Tokyo, mais les touristes étrangers sont de plus en plus mal acceptés par les professionnels qui se plaignent des nuisances provoquées notamment par les flashes des appareils photo pendant les enchères. Depuis le 15 décembre et jusqu'au 17 janvier, les ventes à la criée ont été fermées aux touristes et les responsables du marché envisagent de prolonger cette interdiction.

Victime de surpêche depuis des années, le thon rouge est menacé en Méditerranée et dans l'océan Atlantique. Avec les grands singes, cette espèce figure parmi les plus menacées de la planète, selon l'organisation écologiste WWF. Le quota total de prises va y être réduit de 30% en deux ans, une mesure insuffisante pour préserver l'espèce selon les défenseurs de l'environnement et les scientifiques. Le Japon est de loin le plus gros importateur mondial.