Etats-Unis: nombre record de saisie de logements

— 

Les saisies immobilières atteignent des sommets aux Etats-Unis. Selon la Mortgage Bankers Association, 13% des Américains ont vu leur logement saisi suite à un défaut de paiement ou un retard sur le remboursement de leur crédit, au cours du deuxième trimestre 2009.

Cette hausse des saisie concerne surtout les emprunts à taux fixe, et non par ceux à taux variable, qui avaient déclenché la crise du crédit des subprime. En juin, plus de 4% de tous les emprunteurs faisaient l'objet d'une saisie, et environ 9% étaient en retard d'au moins une échéance.

Derrière cette envolée des saisies immobilières se trouve la forte hausse du taux de chômage, même si ce dernier semble s'être stabilisé à 9,4% dernièrement. De nombreux économistes s'attendent à ce que les licenciements et saisies se multiplient encore pendant de longs mois car les entreprises continuent de réduire leurs coûts.

Ce vendredi seront publiées les statistiques des ventes de logements. Elles devraient progresser pour le quatrième mois consécutif en juillet, car les propriétés saisies se vendent à prix cassé. Certains économistes estiment que les prix du logement devraient encore baisser après avoir marqué un palier.

Les Etats les plus durement touchés par les saisies restent la Californie, le Nevada, l'Arizona et la Floride, qui représentent 44% des nouvelles saisies aux Etats-Unis. Près de 12% de tous les crédits immobiliers contractés en Floride et 9% de ceux du Nevada font l'objet d'une procédure de saisie.

Les mécanismes mis en place par le gouvernement pour empêcher les saisies sont à ce jour peu efficaces. seuls 10% des emprunteurs répondant aux critères ont recours au programme fédéral "Making Home Affordable", destiné à empêcher les ménages de perdre leur logement.