Moins de riches en Grande-Bretagne

A.-S. G.

— 

Deux fois moins de millionnaires en Grande-Bretagne. C'est le constat que vient de dresser le Center for Economics and Business Research (CEBR). Actuellement, 242.000 personnes vivent avec au moins 1 million de livres (1,6 millions de dollars) au Royaume-Uni contre 489.000 en 2007, selon le rapport de ce centre de recherche. La faute à qui? "La chute du marché immobilier, la chute de la valeur des actions et la chute de 70% des bonus de la City", explique le CEBR, cité par Bloomberg.

Mais ce n'est pas l'unique explication. Les millionnaires fuient la Grande-Bretagne depuis la décision d'Alistair Darling, ministre des finances, d’accroître la tranche marginale d’impôt sur le revenu, pour la porter à 50% pour les 2% les plus aisés du pays, avance le Times. D'ailleurs, selon le journal, Sol Zakay, ex PDG de Topland Group est en train de boucler ses valises. Dans une lettre à ses clients, il justifie son départ avec sa décision de quitter son fauteuil de PDG de Topland UK. "Il ne fait pas directement référence à l'augmentation de l'impôt mais des amis affirment que c'est pour cette raison qu'il a décidé de partir", révèle le journal sur son site Internet.

Pourtant, il faisait bon vivre en Grande-Bretagne pour les personnes les plus aisées, le nombre de millionnaires avait doublé entre 2003 et 2007. Cette fuite des riches ne va pas arranger le gouvernement britannique qui comptait sur eux (via la hausse de l'impôt sur les revenus) pour combler le déficit du pays, engendré par les plans de relance.