Goldman Sachs récupérerait 1 milliard en cas de faillite de CIT

G. G. avec AFP

— 

La banque américaine Goldman Sachs récupérerait un milliard de dollars en cas de faillite du groupe de services financiers américain CIT Group, selon le Financial Times.

Cette somme serait due à Goldman Sachs en vertu des termes d'un prêt de secours de 3 milliards de dollars que celle-ci avait accordé à CIT en juin 2008, quelque mois avant que le Trésor américain ne vienne au secours de ce dernier.

En revanche, écrit le journal, le Trésor, qui avait apporté 2,3 milliards de dollars à l'établissement à l'automne 2008, perdrait sa mise en cas de faillite.

Partenaire important des PME, CIT avait annoncé jeudi une nouvelle opération de restructuration de sa dette. En cas d'échec de cette opération, elle a déclaré se préparer à un dépôt de bilan.

Sollicité par CIT, le Trésor avait refusé au début de l'été d'investir de nouveau dans le groupe. Des responsables du ministère avaient indiqué alors en substance que celui-ci était un puits sans fond.

Le Wall Street Journal estimait dimanche soir que même s'il réussit, le plan de restructuration de la dette de CIT ne résoudra pas grand-chose. Le groupe est dans une situation financière telle qu'il est obligé de financer son activité à des taux exorbitants, les créditeurs n'ayant plus confiance dans sa capacité de remboursement.