Délit d’initiés à la SEC

— 

Un rapport de l'inspection interne de l'institution prétend que deux avocats de la SEC ont acheté et vendu des titres d'une grande société de services financiers, non identifiée, alors même qu'ils étaient au fait des investigations en cours menée par la SEC concernant cette entreprise, selon des informations de la chaîne CBS News relayées par l'agence Reuters.

Selon le document, un des avocats concernés par la procédure travaille dans le cabinet du conseiller en chef de la SEC et avait accès à un grand nombre d'informations confidentielles. "Nous prenons au sérieux la préconisation selon laquelle aucun employé de la SEC ne peut s'adonner à un délit d'initié. Nous notons que le rapport de l'inspection générale n'accuse aucun employé de la SEC de délit d'initiés et ne conclut aucunement que de telles pratiques ait eu lieu", a déclaré un porte-parole du gendarme boursier.

Cette nouvelle affaire risque en tout cas d'écorner un peu plus la prestigieuse SEC, chargée de surveiller les marchés et de protéger les investisseurs. L'affaire Madoff avait en effet mis en lumière que des liens de parenté entre la famille Madoff et des membres de la SEC. Un détail qui n'en a plus été un quand les investigations ont montré que le gendarme boursier avait été plus que laxiste face aux nombreuses alertes de fraude. Le Congrès avait alors diligenté une enquête pour éclaircir ces disfonctionnements.