Les huit mots qui ont marqué 2008

Thibaud Vadjoux

— 

BARIL - Le marché du pétrole a cristallisé toutes les craintes liées à la crise. Pour 2008, la demande de pétrole va enregistrer un recul historique de 0,1 million de baril jour à 85,83 mbj. Les prix du baril se sont révélés extrêmement volatiles. A 147 dollars en juillet, le baril a chuté à moins de 36 dollars en décembre soit une baisse de 75% du cours.

CRISE - Le 15 septembre 2008, l'économie mondiale, déjà affectée par la crise du subprime, sombre dans la crise financière dont le début est marqué par la faillite de Lehman Brothers. Depuis, les gouvernements mondiaux multiplient les tentatives de relance. Et la crise financière entre dans l'économie réelle. La récession s'installe, le FMI annonçant le pire pour 2009.

DEFICIT - 2008 aura été l'année des plans de relance massifs partout dans le monde mais aussi des déficits publics. Pour la France, le déficit de l'Etat devrait atteindre au moins 80 milliards d'euros soit près de 4% du PIB. Avec le déficit de la Sécurité sociale qui pourrait passer de 9 milliards d'euros à 16 milliards d'euros en 2009, le déficit public va atteindre 100 milliards d'euros.

DROGUE - La cocaïne tue la forêt colombienne. Selon les travaux de la chercheuse Liliana Davalos, "Disabusing cocaine: Pervasive myths and enduring realities of a globalised commodity", la production d'un gramme de cocaïne conduit à quatre mètres carrés de déforestation. A cela, il faut ajouter les produits chimiques (herbicides, acétone, essence, acide sulfurique…) rejetés dans les cours d'eau.

EAU - Une facture annuelle d'eau peut varier du simple au double pour un Français. A Clermont-Ferrand, la note est de 108 euros pour 55 mètres cubes consommés dans l'année (150 litres par jour) contre 207 euros en Ile-de-France. Le prix y est, en effet, près de deux fois plus cher, Veolia et Suez ayant la main mise sur ce marché.

PIRATERIE - D'après les statistiques du Bureau Maritime international, 109 attaques de navires ont été recensées au large des côtes somaliennes (plus de 260 dans le monde) et 14 navires attendent toujours d'être libérés contre rançon. Les primes de risque des assureurs seraient passées de 900 dollars il y a un an à 9.000 dollars aujourd'hui pour les navires traversant le Golfe d'Aden.

RSA - Avec la crise, l'année qui vient sera sociale. Le revenu de solidarité active (RSA) doit permettre d'apporter un complément au revenu du travail pour les "travailleurs pauvres". Il sera compris entre 280 € par mois pour un couple avec un enfant et 20 € pour un célibataire employé à plein temps. 13,2% des Français vivent sous le seuil de pauvreté, avec moins de 880 euros par mois.

VOITURE - Comme leux homologues mondiaux, les constructeurs français ont vu leurs ventes s'effondrer en quelques mois, accusant 15 à 20% de baisse des ventes. La voiture a moins la cote auprès des Français. Déjà en 2007, ils ont moins roulé (2,5% en moins de kilométrage) pour compenser la hausse des prix des carburants. Ce phénomène va considérablement s'amplifier en 2008 selon l'Automobile Club.