Emmener son chien en voyage peut coûter cher

A.-S. G.

— 

Bientôt l'été. Les vacances se profilent. 15 jours, ou mieux, un mois de repos au soleil. Tout est prêt, reste un problème: que faire du chat ou du chien de compagnie pendant les vacances? L'emmener avec soi, ou le laisser au chenil? Tout est question de prix.

Au chenil, les prix varient largement selon la qualité de service. Il en existe même des cinq étoiles. Pour un chenil ordinaire, comme celui de la résidence canine de Villefermoy dans le département de la Seine-et-Marne (77), l'hébergement d'un très petit chien (bichon ou teckel) peut vous coûter 14 euros par jour en moyenne contre 20 euros pour les gros chiens (Saint-Bernard ou Terre Neuve). Si vous décidez de partir 15 jours, cela vous coûtera donc environ 210 euros pour le petit gabarit et 300 euros pour le mastodonte (plus de 30 kilos généralement). Pour un mois, certains chenil proposent des forfaits. Sinon, il en coûtera 420 euros ou 600 euros selon le poids de votre chien. Mais certains chenils plus haut de gamme pratiques des tarifs bien supérieurs.

Autre possibilité: vous voulez emmener votre compagnon en vacances. Avec la SNCF, votre animal, s'il ne pèse pas plus de 6 kilos, pourra être transporté dans un sac, ce qui vous coûtera 5,10 euros. Mais il voyagera à vos pieds ou sur vos genoux. Au-delà de ce poids, votre compagnon devra acheter un billet, dont le prix équivaut à 50% du prix du billet de seconde classe. Et sera toléré à vos côtés, muselés et en laisse car malgré le prix, aucune place ne lui est attribuée.

La SNCF ne vous tente pas? Reste l'avion. Dans ce cas, il faut prendre quelques précautions. Il vous faut impérativement signaler votre intention d'emmener votre petit camarade à quatre pattes avec vous.

Là encore, il faut distinguer la taille et surtout le poids de votre compagnon. S'il pèse moins de 5 kilos, vous pouvez le prendre avec vous en cabine, dans un sac ou une cage règlementaire. Les prix peuvent varier selon les compagnies. Chez Air France, pour les voyages en France continentale et la Corse, le prix sera de 3 euros (TTC) par kilos, soit 15 euros pour un petit chien de 5 kilos. Pour l'Europe, il faut compter 12 euros par kilos, 20 euros pour le Moyen-Orient et 30 euros pour les autres destinations.

Manque de chance, votre chien dépasse les 5 kilos et ne peut rester en cabine. Dans ce cas, vous n'avez pas le choix: il doit voyager en soute, avec les bagages. "Il y a des quotas, variables selon la taille des avions, et c'est pour cette raison qu'il faut demander une autorisation préalable de la compagnie aérienne", explique Xavier Rousselou, responsable de la communication France d'Opodo. Généralement, les agences de voyage préparent le dossier de réservation du client et la demande à la compagnie aérienne.

"Ce type de demande est fréquente pour les départs en été quand les voyageurs ne peuvent faire garder leur animal trop longtemps. C'est plus rare pour les courts séjours", avoue Opodo. Et ces demandent "se concentrent surtout pour des voyages en France et un peu en Europe (Espagne, Portugal, Italie, notamment). Rares sont les clients qui emmènent leur chat ou leur chien à l'autre bout du monde, à moins que cela ne soit dans le cadre d'un déménagement".

Chez Air France, le prix "sera l'équivalent de l'excédent de bagages"'. Pour les lignes intérieures métropolitaines et la Corse, le prix est de 35 euros TTC, vers les caraïbes et l'Océan Indien, 75 euros TTC, sur les autres destinations, les prix varient en fonction du poids. "Jusqu'à 32 kilos, le prix est de 150 euros TTC", précise Air France.

Ensuite, il vous faut une cage règlementaire qui peut aller de 40 à 145 euros, selon le site aeroport.fr. Eh oui, vous devez l'acheter!

En clair, si vous voulez partir avec un basset hound, d'environ 32 kilos, en Europe, il vous faudra débourser 150 euros de transport et 145 euros pour la cage pour l'aller, soit, une somme de 295 euros. Pour le retour compter 150 euros (vous avez déjà acheté la cage), soit, 445 euros TTC l'aller-retour pour partir en vacances avec votre compagnon quelle que soit la durée de vos vacances. Face au prix du chenil, l'heure est à la réflexion. D'autant que pour certains pays, il existe des délais de quarantaine. Regrettez-vous de ne pas avoir acheté un lapin?