Pfizer écope d'une amende de 2,3 milliards de dollars

— 

 Pfizer a finalisé un accord avec la justice des Etats-Unis au terme duquel il    a accepté de payer une amende record de 2,3 milliards de dollars pour solder    une plainte sur ses pratiques commerciales, ont annoncé les parties    prenantes, mercredi 2 septembre. 

 Il s'agit "de la plus grosse amende jamais infligée par la Justice américaine    dans le secteur de la santé", a souligné le département de la Justice (DOJ),    dans un communiqué. Cet accord définitif fait suite à un accord de    principe dévoilé en début d'année. Il porte sur "des pratiques commerciales    frauduleuses" concernant l'anti-inflammatoire Bextra de Pfizer, a rappelé le    DOJ. 

 Le Bextra avait été retiré du marché en 2005, en raison d'inquiétudes sur des    effets secondaires, particulièrement cardiaques. Selon les plaignants,    Pfizer "a fait la promotion du Bextra pour plusieurs usages et dosages que    la FDA (les autorités sanitaires, ndlr) avait refusé de valider en raison de    doutes sur les risques" associés à cet anti-inflammatoire. 

 L'accord solde les plaintes au civil et au pénal sur le sujet. Pfizer et sa    filiale concernée, Pharmacia & Upjohn Company, verseront 1,3 milliard de    dollars pour solder le volet pénal de l'affaire, et 1 milliard    supplémentaire pour solder le volet civil. 

 Dans un communiqué distinct, Pfizer a indiqué avoir déjà provisionné ces 2,3    milliards de dollars dans ses comptes de l'exercice 2008. Une somme que le    groupe avait rendue publique en janvier, à l'occasion de l'annonce de son    rachat des laboratoires Wyeth pour 68 milliards de dollars. 

 A la Bourse de New York, l'action Pfizer cédait 0,24% à 16,34 dollars après    cette annonce, vers 14H55 GMT.