GM et Chrysler reçoivent 4 milliards du Trésor américain

E24 avec AFP

— 

Ce sont les premiers chèques du Trésor américain aux constructeurs automobiles mal en point. L'Etat fédéral devait verser lundi 29 décembre 4 milliards de dollars à General Motors et Chrysler. Une bouffée d'oxygène pour les deux géants qui, à court de cash, jouent actuellement leur survie. Chrysler doit recevoir ainsi la totalité de la somme qui lui a été pour le moment allouée. "Merci l'Amérique", affichait encore lundi le site internet du groupe, un message mis en ligne il y a dix jours lors de l'annonce du déblocage de l'aide fédérale de 17,4 milliards.

GM devra attendre janvier pour recevoir encore 5,4 milliards de dollars et février pour obtenir 4 milliards supplémentaires, sous réserve du déblocage de la seconde partie des fonds du plan Paulson par le Congrès. Ces sommes ont été puisées à titre exceptionnel dans les 700 milliards de dollars du plan Paulson de sauvetage du système financier.

Washington ne signe pas pour autant des chèques en blanc. Ces versements s'accompagnent de conditions extrêmement strictes. Les deux groupes doivent utiliser ces fonds "pour devenir viables financièrement", selon les termes de l'accord avec l'Etat fédéral. Ils doivent en apporter la preuve d'ici au 31 mars. Faute de quoi ils devraient rembourser l'ensemble des sommes avancées.

Après avoir accumulé les revers commerciaux et les pertes, GM et Chrysler, et dans une moindre mesure Ford, sont vus par les agences de notation comme des sociétés presque incapables de financer leurs opérations courantes avec leur seule trésorerie, et au bord de la cessation de paiement.