Fiat pourrait prendre 55% de Chrysler d'ici trois ans

E24 avec AFP

— 

Fiat, qui devrait prendre une part de 35% de Chrysler dans le cadre d'une alliance stratégique entre les deux groupes, dispose d'une option pour monter à 55% et prendre le contrôle du constructeur américain, a confirmé mercredi à l'AFP une source financière italienne. "Fiat a une option pour prendre 20% de plus (du capital de Chrysler) d'ici trois ans", a indiqué cette source, confirmant des informations publiées par le Wall Street Journal. Interrogé, Fiat s'est refusé à tout commentaire.

Fiat et Chrysler ont annoncé mardi 21 janvier la signature d'un "accord non engageant afin d'établir une alliance stratégique globale", dans le cadre de laquelle l'italien "devrait recevoir une part initiale de 35%" mais sans débourser un sou. En échange, Chrysler, dont les 4x4 et "pick-up" ne correspondent plus à la demande, aura accès à la technologie de Fiat (plate-formes, composants, moteurs moins gourmands), afin de produire de nouveaux modèles plus petits et économes.

Dans le cadre de ce partenariat, les deux groupes vont pouvoir également profiter de leurs réseaux respectifs de distribution, Fiat comptant faire son retour aux Etats-Unis avec Alfa Romeo et sa Fiat 500 tandis que Chrysler souhaite se renforcer en Europe et faire des économies d'échelle. L'accord devrait être finalisé en avril. Il devra notamment recevoir d'ici là l'approbation du Trésor américain, qui vient de renflouer Chrysler à hauteur de 5,5 milliards de dollars.