Baisse de 0,5% de l'emploi salarié en France

Avec agences

— 

Au moment où l'économie française donne quelques signes de stabilisation, avec un PIB en hausse de 0,3% au deuxième trimestre, l'emploi salarié marchand a reculé de 0,5% au deuxième trimestre 2009 en France mais le rythme des destructions de postes a ralenti par rapport aux trois premiers mois de l'année, selon des statistiques publiées vendredi par l'INSEE.

74.100 postes ont été détruits dans les secteurs marchands après 168.400 au premier trimestre. "L'atténuation de la baisse est surtout imputable à la stabilisation de l'emploi intérimaire", explique l'Insee dans un communiqué.

Entre le deuxième trimestre 2008 et le deuxième trimestre 2009, les destructions nettes d'emplois salariés ont dépassé 400.000 en France, selon l'estimation de l'INSEE. Cela ramène à 15,65 millions le nombre total de salariés dans les secteurs principalement marchands, c'est-à-dire les entreprises de toutes tailles et de toutes activités, hors agriculture, administration, éducation, santé et action sociale.

Dans l'industrie, la contraction de l'emploi s'est accentuée de nouveau (-1,6% après -1,3% au premier trimestre), indique l'Insee. Au deuxième trimestre, l'emploi industriel a baissé de 55.300 postes, et de 149 000 postes sur un an.

Dans le tertiaire, la situation de l'emploi a bénéficié de la stabilisation de l'intérim et a moins baissé qu'au premier trimestre.

Les effectifs dans l'intérim ne se sont contractés que de 3,7%, après deux trimestres de très fortes baisses correspondant à une chute de 26,9% en six mois. Les intérimaires sont comptés dans le tertiaire, même s'ils effectuent une mission dans l'industrie ou dans la construction.

Hors intérim, l'emploi a continué de se replier mais dans des proportions limitées (-0,1% après -0,3% au premier trimestre). Les données publiées vendredi pour le deuxième trimestre sont provisoires et corrigées des variations saisonnières.