Accord de fusion entre Porsche et Volkswagen

— 

Volkswagen et Porsche sont parvenus jeudi à un accord sur un projet de fusion, qui prévoit l'intégration du fabricant de voitures de sport de luxe au premier constructeur automobile européen en 2011. Le nouvel ensemble regroupera 10 marques automobiles.

Dans un premier temps, Volkswagen va débourser 3,3 milliards d'euros pour une participation de 42% dans Porsche AG, la filiale à 100% de Porsche SE, d'ici la fin 2009. Volkswagen explique dans un communiqué de presse qu'il financera l'acquisition de cette participation par une augmentation de capital de 3,3 milliards d'euros au premier semestre 2010, sous forme d'actions préférentielles. La transaction valorise Porsche AG à quelque 12,4 milliards d'euros. Par la suite, Porsche SE sera fusionné avec Volkswagen courant 2011.

Les familles Piëch et Porsche vendront Porsche Holding Salzburg à Volkswagen. Porsche SE lancera à son tour une augmentation de capital, probablement au premier semestre 2011, via l'émission de nouvelles actions ordinaires et préférentielles.

Les négociations avec le fonds souverain qatari QIA concernant l'acquisition d'options sur les titres Volkswagen auprès de Porsche se poursuivent. Le Qatar pourrait devenir le troisième plus gros actionnaire du nouveau groupe fusionné s'il exerce ces options, après Porsche et le Land allemand de Basse-Saxe.

Le Land allemand conservera une minorité de blocage et nommera deux membres du conseil de surveillance du nouveau groupe.

Cet accord constitue le dénouement d'une longue bataille entre les deux groupes automobiles, pilotés par les clans d'une même famille. Porsche avait tenté de prendre le contrôle de son rival après l'achat d'une participation d'environ 50% dans VW et avait obtenu des options pour une participation supplémentaire de 20%. Mais cette stratégie avait entraîné un bond de sa dette, à environ 10 milliards d'euros, dans une conjoncture défavorable.

Porsche restera une entreprise indépendante après la fusion. Les deux constructeurs ont indiqué que les détails de l'opération seraient finalisés dans les semaines à venir. Le président du directoire de VW, Martin Winterkorn, prendra aussi la tête de Porsche SE à compter du 15 septembre, et deviendra ainsi le patron du nouveau groupe. Volkswagen a précisé qu'il projetait de lever des capitaux au premier semestre 2010 afin de préserver sa note de crédit, qui a été placée sous surveillance en vue d'un éventuel déclassement.

Volkswagen a déclaré que l'approbation des actionnaires serait sans doute requise pour l'augmentation de capital.

La fusion augmentera le résultat d'exploitation de Volkswagen de quelque 700 millions d'euros annuellement sur le long terme.