Lagardère quitte le capital de Télé Toulouse

E24 avec AFP

— 

Le groupe Lagardère, actionnaire à 20% environ de la chaîne

Télé Toulouse (TLT) en redressement judiciaire
, va quitter le capital et devrait être remplacé par Olivier Sadran (président du Toulouse football club), a-t-on appris jeudi auprès de la direction. La situation de TLT, en redressement judiciaire depuis le 18 novembre à la suite d'un dépôt de bilan, doit être de nouveau examinée par le tribunal de commerce vendredi pour statuer sur la poursuite de la période d'observation ou sur une liquidation judiciaire.

Selon un communiqué du président de TLT Pierre Carli (Caisse d'Epargne) et du directeur général Franck Demay, les actionnaires se sont réunis jeudi matin. Quatre d'entre eux, la mairie de Toulouse, La Dépêche du Midi, Sud Communication et la Caisse d'Epargne régionale (environ 20% chacun), "ont réaffirmé leur volonté de maintenir TLT en activité et de soutenir le projet de télévision à Toulouse conciliant proximité citoyenne, ancrage local et équilibre économique". "Ils ont pris acte de la décision du groupe Lagardère de se retirer de TLT et ont, à ce titre, sollicité Olivier Sadran, représentant du TFC, qui a répondu favorablement à cette proposition tout en conditionnant son entrée à la réussite du plan de restructuration", selon le communiqué.

Lagardère avait été opérateur de TLT jusqu'en juillet 2008 avant de céder la direction aux Caisses d'Epargne. Il n'est pas précisé si Olivier Sadran reprendra intégralement ces 20%. La dernière mouture du plan de restructuration et d'économies de TLT, soumis par Franck Demay au tribunal de commerce à la mi-décembre, prévoyait de ramener le nombre de CDI de 36 à 24 et celui des intermittents et CDD de 13 équivalent-temps plein à 4. Franck Demay a indiqué: "J'espère que le tribunal se prononcera pour la continuation vendredi".

Approché pour participer au tour de table, le président de la région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, a déclaré jeudi lors de ses voeux à la presse: "Nous n'avons pas décidé de rentrer au capital de TLT, mais nous accroîtrons de façon sensible notre part de consommation d'espace pour aider TLT dans sa démarche de reportage d'actualité".