Adecco publie une perte surprise

— 

Adecco subit de plein fouet les effets de la crise économique. Le spécialiste suisse du travail temporaire a perdu 147 millions d'euros au cours du deuxième trimestre 2009, contre un bénéfice de 212 millions d'euros un an plus tôt, à cause de la chute de son activité et de charges de dépréciations.

Les analystes tablaient sur un bénéfice net de 29 millions d'euros, selon l'agence Reuters.

"Bien que les conditions de marché continue à être difficiles, la chute rapide de l'activité, constatée au cours des trimestres précédents, semble s'être stabilisée au cours du trimestre et en juillet sur la plupart de nos marchés", indique le groupe.

Le chiffre d'affaires a plongé de 31% à 3,59 milliards d'euros au cours du trimestre. Les marges du groupe de services se sont tassées, le taux de marge brute passant en un an de 19,3% à 17,8%.

Adecco a également constaté une charge de dépréciation d'actifs de 192 millions d'euros, expliquant une perte opérationnelle de 173 millions d'euros au cours du trimestre.

Dans le même communiqué, Adecco annonce le rachat du britannique Spring Group, en offrant à ses actionnaires 62 pence par action, soit 108 millions de livres. La société a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 517 millions de livres sterling (environ 600 milliions d'euros).

"Cette acquisition permet à Adecco de renforcer sa position sur un marché fragmenté", explique le groupe.