KBC prévoit une perte trimestrielle de 900 millions d'euros

Avec agences

— 

KBC devrait accumuler une perte trimestrielle de 900 millions d'euros liée à des dépréciations de ses portefeuilles de crédits. Un abaissement de note de crédit de Moody's Investors Service a conduit le groupe belge de bancassurance à passer une charge de 600 millions d'euros, précise KBC dans un communiqué.

Le groupe ajoute faire face à 300 millions d'euros de dépréciations supplémentaires liées à des CDO (collateralized debt obligations), portant ainsi le total des dépréciations avant impôts à 900 millions d'euros, à provisionner dans les comptes du quatrième trimestre. "L'impact sur le résultat net de KBC sera d'une ampleur comparable", précise le groupe.

Cette perte trimestrielle probable est un nouveau coup dur pour le bancassureur belge qui avait été recapitalisé à hauteur de 3,5 milliards d'euros par l'Etat belge à la fin du mois d'octobre. KBC avait annoncé début octobre s'attendre à une perte pouvant atteindre jusqu'à 930 millions d'euros liée à des dépréciations de ses portefeuilles de crédits.

KBC a été la troisième banque belge à accepter

une aide de l'Etat
bien qu'à la différence de ses compatriotes Fortis et Dexia, sa situation financière soit jugée globalement saine.