Alstom se porte mieux que bien

— 

Alstom défie la crise. Au troisième trimestre de l'exercice 2008/2009, le groupe industriel français Alstom a publié une progression de 11% de son chiffre d'affaires à 4,6 milliards d'euros, une performance toutefois légèrement moindre que les prévisions des analystes (4,81 milliards d'euros), selon le consensus établi par Dow Jones Newswires. Sur les neuf premiers mois de l'exercice, il a augmenté de 12% à 13,5 milliards de dollars, selon un communiqué.

Les commandes reçues au troisième trimestre, qu'Alstom juge "très satisfaisantes", se sont élevées à 6,1 milliards d'euros, en baisse de 12,6% sur un an. Elles sont toutefois supérieures aux attentes des analystes (5,64 milliards). Au 31 décembre, le carnet de commandes d'Alstom atteignait 47 milliards d'euros, soit environ 32 mois de chiffre d'affaires. Un niveau qui lui permet d'aborder plus sereinement 2009, redouté par toutes les entreprises.

"Etant donné la qualité et la taille de son carnet de commandes à fin décembre 2008, Alstom continue de bénéficier d’une situation financière solide", a assuré Patrick Kron, PDG d'Alstom. "Les perspectives à long terme sur nos marchés restent favorables" ajoute-t-il. En conséquence, il table toujours sur une marge opérationnelle d'"environ 9%" en mars 2010, à l'issue de son exercice 2009/2010.