Freddie Mac réclame 35 milliards de plus

E24 avec AFP

— 

Freddie Mac en veut plus. L'organisme américain de refinancement hypothécaire, placé en septembre sous la tutelle des pouvoirs publics, a indiqué vendredi qu'il s'apprêtait à réclamer entre 30 et 35 milliards de dollars au Trésor, pour revenir à une situation nette positive. Cette somme sera puisée dans la ligne de crédit de 100 milliards de dollars qu'avaient précisément prévu les pouvoirs publics pour faire en sorte que les actifs du groupe restent toujours au moins égaux à son passif.

Le montant nécessaire sera déterminé une fois finalisés les comptes de l'organisme pour le quatrième trimestre et pour l'ensemble de l'exercice 2008, a indiqué Freddie Mac dans un avis au régulateur boursier SEC. "Le montant précis des sommes à tirer pourraient être substantiellement différentes de cette estimation", a toutefois précisé le groupe. L'organisme n'a pas fourni d'évaluation sur le montant attendu de ses pertes mais celles-ci devraient être énormes au vu de la recapitalisation évoquée.

Freddie Mac avait déjà obtenu 13,8 milliards de dollars du Trésor après la publication de ses résultats du troisième trimestre. Freddie Mac avait alors publié une

perte nette de 25,3 milliards de dollars
, multiplié par plus de vingt en un an. Sa concurrente Fannie Mae, qui avait elle aussi été placée sous tutelle de l'Etat en septembre, avait fait encore pire, avec un déficit de 28,9 milliards de dollars.

En six mois d'existence, le plan d'aide du Trésor à Freddie Mac pourrait ainsi avoir consommé la moitié des fonds alloués, alors qu'au moment de la présentation du plan de sauvetage de la société, les pouvoirs publics avaient avancé que ces fonds n'avaient pas vocation à être entièrement utilisés. Dans les échanges électroniques suivant la fermeture de Wall Street, l'action Freddie Mac -qui reste cotée en dépit de la quasi-nationalisation du groupe- cédait 2,94%, à 0,66 dollar.