Limiter les bonus: "une excellente chose", selon Parisot

J. Bx avec AFP

— 

Une limitation des bonus dans les banques décidée au niveau du G20 serait "une excellente chose", a déclaré la présidente du Medef Laurence Parisot dans un entretien au Monde daté de jeudi 3 septembre.

Si le président Nicolas Sarkozy "parvient", comme il en affiche l'intention, à convaincre les pays du G20 de limiter les bonus dans les banques, "ce sera une excellente chose", estime Mme Parisot, selon des extraits publiés sur le site internet du quotidien mercredi matin, à quelques heures de l'université d'été du patronat.

Elle ajoute qu'il faut "faire évoluer" le "calcul" des bonus des traders "car les excès sont devenus insupportables". Elle affirme toutefois que ces rémunérations variables qui incitent à la prise de risque "ne sont pas à l'origine de la crise" comme l'estiment de nombreux économistes.

Nicolas Sarkozy a annoncé que la France appellerait lors du sommet du G20 à Pittsburgh, fin septembre, à une limitation des bonus bancaires au niveau international.

Eviter de nouvelles crises

"On évitera de nouvelles crises en régulant convenablement", dit encore la présidente du Medef, jugeant "souhaitable de mettre en place une supervision bancaire à l'échelle européenne".

Réagissant aux signes de reprise perçus ces dernières semaines, Mme Parisot évoque "de nombreux indicateurs (...) encourageants". "La récession elle-même sera moins longue que prévu", constate-t-elle, notant que "les entreprises françaises, très intégrées à l'économie mondialisée, commencent à bénéficier de ce souffle d'air".