Économie

KBC bénéficiaire, se restructure

Après de lourdes pertes au cours des trimestres précédents, KBC a dégagé un profit au 2è trimestre 2009.

KBC a pu dégager un bénéfice au deuxième trimestre mais a initié "une analyse complète" de sa stratégie afin d'élaborer le plan de restructuration réclamé par la Commission européenne.

La banque belge, aidée à trois reprises par les pouvoirs publics face à la crise financière, a enregistré un bénéfice net de 302 millions d'euros, en baisse de 38% sur un an.

Ce résultat suit une lourde perte de 3,6 milliards d'euros accusée au premier trimestre suite à des provisions pour couvrir des dépréciations d'actifs à risque et une possible défaillance du réassureur américain MBIA qui était censé prendre en charge une partie des pertes de KBC.

"KBC soumet actuellement sa stratégie à une analyse complète, qui permettra de libérer un volume de capital substantiel tout en préservant les générateurs de revenus vitaux", indique le groupe dans son communiqué.

"Cette analyse approfondie servira de base au plan de restructuration à soumettre à la Commission européenne", ajoute-t-il en annonçant des "détails sur la situation début décembre".

La Commission européenne a donné fin juin son feu vert provisoire aux plans de sauvetage accordés à KBC par les pouvoirs publics belges, mais en exigeant qu'un plan de restructuration lui soit présenté dans les trois mois.