Carrez milite pour une hausse des contraventions

J. Bx avec AFP

— 

Le député UMP Gilles Carrez, auteur d'un rapport sur le financement des investissements pour les transports du Grand Paris, a défendu jeudi 6 août sa proposition de relever les contraventions de stationnement de 11 à 20 euros, jugeant qu'il s'agissait d'une "idée logique".

"C'est une idée logique dans le cadre du Grenelle" de l'environnement, a affirmé jeudi sur Europe 1 M. Carrez, qui vient de remettre à Matignon son rapport provisoire.

"Il faut que la circulation de l'automobile et de poids lourds contribue au financement des réseaux de transports publics", a souligné le rapporteur général du budget à l'Assemblée nationale.

Il a rappelé que "cette amende, qui est de 11 euros aujourd'hui, était de 75 francs (...) en 1986", soit un peu plus de 11 euros. "Est-ce que vous connaissez des prix qui aient diminué en 20 ans ?", a-t-il encore demandé.

Sur plusieurs années

M. Carrez a souligné que cette augmentation devrait avoir lieu non "pas sur une année", mais "sur plusieurs années". Il s'agit de l'une des pistes avancées par le député chargé de trouver les financements des transports du Grand Paris.

Dans son entourage, on indiquait jeudi après-midi que le relèvement du tarif des PV pourrait rapporter 1,8 milliard d'euros entre 2010 et 2025, période qu'il propose pour la réalisation d'une première phase des 35 milliards d'investissements annoncés fin avril par Nicolas Sarkozy.