Thomson sort des activités de téléphonie résidentielle en Amérique du Nord

E24 avec AFP

— 

Thomson passe à l'acte. Après la décision de se débarrasser des activités non rentables, le groupe français de technologie a annoncé mercredi 5 novembre "sortir de ses activités de téléphonie résidentielle en Amérique du Nord". Cette activité de téléphonie fixe représente environ 135 millions d’euros (à taux de change courant) de chiffre d’affaires à fin octobre 2008, en baisse de 18% par rapport à l’année précédente. Surtout, il devrait générer une perte de plus de 20 millions d’euros pour l’année en cours.

"Le nombre de postes affectés par la sortie de cette activité est de près de 140 postes dans le monde", a ajouté le groupe. Thomson a par ailleurs précisé que les "activités de téléphonie résidentielle en Europe et en Asie font actuellement l'objet d'une analyse approfondie".

"Nous devons rapidement simplifier et réorganiser le groupe", avait déclaré Frédéric Rose, mi-octobre alors que les ventes du troisième trimestre affichaient un recul de 13,2%, à 1,170 milliard d'euros. "Les activités qui ne sont pas rentables ont vocation à sortir du groupe, elles seront restructurées ou arrêtées", avait-t-il ajouté.

Seule la division "technologie" du groupe, qui s'appuie sur un portefeuille de plus de 50.000 brevets, est rentable.

Thomson, ancien groupe d'électronique grand public reconverti dans les technologies de l'image, ne compte plus que 22.000 salariés contre 65.000 fin 2004.