Alerte rouge pour Electronic Arts

G. G. avec AFP

— 

Electronic Arts a publié lundi une perte de 391 millions de dollars au deuxième trimestre de son exercice 2009/2010. C'est pire que celle enregistrée sur la même période en 2008 (-310 millions de dollars).

Mais, sans tenir compte d'un report de recettes, dû à la vente de jeux qui n'apparaissent officiellement dans les comptes qu'une fois l'achat validé en ligne, le groupe affiche un bénéfice courant par action de 6 cents, très proche des attentes du marché (7 cents).

Ventes record

Le groupe a également annoncé un chiffre "record" pour ses ventes totales, à 1,147 milliard de dollars (+2%), juste au-delà des attentes (1,13 milliards). Toutefois le revenu net aux normes comptables, en raison du décalage des recettes de jeux en ligne, ne s'affiche qu'à 788 millions de dollars, en retrait de presque 12% par rapport à il y a un an.

"Le client ne se rend pas en boutique aussi souvent que nous le voudrions", a souligné le directeur général John Riccitiello.

Reste que, après cette 11e perte consécutive, le géant du secteur entend désormais "se concentrer sur les produits présentant les meilleures occasions de marge". Le groupe entend fermer "plusieurs sites", dans le cadre d'une restructuration qui devrait être pour l'essentiel réalisée d'ici au 31 mars, afin d'économiser "au moins 100 millions de dollars".

Réduction d'effectifs

Cette restructuration représente une diminution d'environ 16% des effectifs. Elle entraînera des charges de 130 à 150 millions de dollars, imputées pour l'essentiel sur les résultats de l'exercice. En outre, elle se traduira par l'élimination du tiers des titres de l'éditeur, a précisé la direction lors d'une conférence d'analystes.

Le groupe a réitéré ses prévisions d'un exercice fiscal (clos fin mars) une nouvelle fois dans le rouge, avec une perte nette par action comprise entre 1,20 et 2,05 dollars. En revanche le résultat courant devrait être positif, à hauteur de 0,70 à un dollar par action, "et EA prévoit d'être rentable" durant les troisième et quatrième trimestres de l'exercice.

L'action Electronic Arts perdait 2,20% à 19,10 dollars dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York. Elle perdait presque tout le terrain gagné (+2,79%) en séance après l'annonce de l'acquisition de Playfish, spécialiste des jeux sur réseaux sociaux, pour un montant pouvant aller jusqu'à 400 millions de dollars d'ici au 31 décembre 2011.