Fin d'année catastrophique pour les constructeurs automobile américains

E24 avec AFP

— 

Pour les constructeurs automobiles américains, l'année 2008 s'est finie par une chute brutale. A l'image de ces derniers mois. Premier à publier ses chiffres, Ford a enregistré une baisse de 32,4% en décembre de ses ventes de voitures neuves aux Etats-Unis, a annoncé le groupe lundi 5 janvier. Sur l'année, le recul est de 20,7%. Ford a vendu 139.067 voitures neuves en décembre, contre 205.685 en décembre 2007. Sur l'année, le total de voitures vendues s'élève à 1,98 million, contre 2,5 millions en 2007.

Le constructeur a trouvé des raisons de se réjouir: avec 14,6%, sa part de marché s'est améliorée de 0,7%, une tendance qui dure depuis trois mois. "C'est une façon solide de finir une année difficile", s'est même réjoui le responsable du marketing et de la communication de Ford, Jim Farley.

Les ventes de ses concurrents fondent en effet encore plus rapidement que les siennes. Chrysler accuse le coup. Ses ventes ont dégringolé de 53% en décembre, et de 30% sur 2008. Moins catastrophiques, les ventes américaines du japonais Toyota ont plongé de 37% en décembre, pour un recul global sur l'année de 16% à 2,2 millions de véhicules vendus.

General Motors s'en sort mieux en décembre (-31%), moins bien sur l'année (-23%). C'est mieux qu'attendu. Les analystes du site spécialisé Edmunds.com tablaient sur un recul de 39,3% en décembre. "Nous supposons que l'octroi du statut de banque au (groupe de services financiers) GMAC (durant la semaine de Noël) et le relâchement des conditions de crédit qui a suivi ont pu pousser les ventes de fin d'année", a estimé un analyste de JPMorgan Chase, Himanshu Patel.

Le premier constructeur américain, qui vient tout juste de recevoir une aide de 4 milliards de dollars de l'Etat fédéral, tente de poursuivre les déstockages et réduit fortement sa production. Il a annoncé une réduction de 53% de sa production au premier trimestre 2009, avec une prévision 420.000 véhicules sortis des chaînes de montage d'ici la fin mars. Déjà, la production du quatrième trimestre 2008 avait été réduite de 21%, avec quelque 823.000 unités produites.

Pour limiter la casse en 2009, les constructeurs misent sur le plan de relance de l'économie américaine souhaité par Obama. "Plus tôt l'effort de relance fera son chemin là où il fera le plus de bien - dans les mains des consommateurs - plus tôt nous verrons une reprise dans les niveaux de confiance et un retour des acheteurs sur le marché", a déclaré lundi le responsable des ventes de Toyota aux Etats-Unis Jim Lentz.