Lamy appelle à refuser "la pulsion protectionniste"

— 

Même si le chômage devrait encore augmenter dans la plupart des pays, le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) Pascal Lamy appelle à combattre la "pulsion protectionniste".

"La demande protectionniste (...) est évidemment fortement corrélée à la situation du marché de l'emploi et nous savons que dans les mois, et même peut-être dans l'année ou les deux années qui viennent, la situation du marché de l'emploi va continuer à se détériorer", a-t-il expliqué lors d'un colloque organisé par l'assureur-crédit Coface sur les "risques pays", en 2010.

Et pour contrer cette "pulsion", Pascal Lamy ne voit qu'une solution: conclure cette année le cycle de Doha sur la libéralisation des échanges.

Selon le directeur général de l'OMC, "80% du travail est fait" et une conclusion en 2010 est "techniquement parfaitement possible", "reste à savoir si on donne le coup d'épaule final".

Fin 2009, Pascal Lamy avait déjà demandé aux membres de l'OMC de décider en mars si une conclusion du cycle de Doha était à leurs yeux "faisable" ou non dès cette année.

Les grandes puissances économiques membres de l'organisation s'étaient engagées à mettre fin en 2010 au laborieux cycle de négociations de Doha, entamé en 2001, et qui doit aboutir à une libéralisation du commerce mondial.