La redevance arrondie à l'euro supérieur

E24 avec AFP

— 

La commission des Affaires culturelles du Sénat a annoncé mercredi 17 décembre avoir adopté un amendement au collectif budgétaire 2008 indexant la redevance TV sur l'inflation et l'arrondissant à l'euro supérieur. Selon les rapporteurs Catherine Morin-Desailly (centriste) et Michel Thiollière (UMP), si un tel amendement est adopté en séance publique, "la redevance progressera de deux euros par année, ce qui offrira à France Télévisions 40 millions d'euros supplémentaires pour inventer la nouvelle télévision publique".

"Pour accompagner la révolution que s'apprête à accomplir la télévision publique, il n'y a qu'un seul financement pérenne, la redevance audiovisuelle" ajoutent-ils. "Face aux nouveaux défis que sont la fin de la publicité, la concurrence des nouvelles chaînes gratuites et l'essor du média global, France Télévisions doit pouvoir compter sur des recettes à la hauteur de ses besoins", insistent-ils laissant augurer de vifs débats lors de l'examen au Sénat du projet de loi sur l'audiovisuel prévu le 7 janvier. Jacques Legendre, président UMP de la commission, a souligné que " la redevance n'est pas une imposition, mais un droit d'accès à la télévision publique". Cet amendement à l'article 44 bis du projet de loi de finances rectificative 2088 dont l'examen débute jeudi sera examiné par le Sénat en séance vendredi.