2,8 milliards de profit pour Bank of America

— 

Premier trimestre dans le vert pour Bank of America. La banque, fortement affectée par la reprise de Merrill Lynch au titre de 2008, a dégagé un profit net de 2,8 milliards de dollars au cours du premier trimestre 2009, contre 1 milliard un an plus tôt, selon un communiqué de presse. Si l'on ne tient pas compte du dividende versé aux actions préférentielles reçues par le gouvernement américain en échange de son aide, le résultat net de la banque ressort à 4,2 milliards de dollars, contre 1,2 milliard un an plus tôt.

Ce résultat prend en compte un gain de 1,9 milliard de dollars lié à la vente de sa participation dans China Construction Bank, ainsi qu'un gain de 2,2 milliards de dollar sur des ajustements de prix liés à des produits structurés de Merrill Lynch. La contribution totale de Merrill Lynch se monte à 3,7 milliards de dollars au niveau du bénéfice net, grâce à de solides résultats obtenus sur les marchés de capitaux. Un constat partagé par d'autres établissements financiers, comme Goldman Sachs, JPMorgan ou Citigroup.

La banque a averti que les conditions de crédit se sont détériorées un peu plus, affectant tous ses métiers, en raison de la poursuite de la crise immobilière et de la progression du chômage aux Etats-Unis. Cette mauvaise conjoncture devrait se traduire par de nouvelles provisions pour créances douteuses dans les comptes de Bank of America au cours des prochains trimestres.

Le patron de Bank of America, Ken Lewis, et l'établissement sont dans la ligne de mire de la justice sur les conditions d'attribution de bonus aux dirigeants de Merrill Lynch, d'un montant de 3,3 milliards de dollars, et sur sa connaissance de la situation financière de la banque au moment de son rachat. Car quelques mois à peine après son acquisition, Bank of America est revenue frapper à la porte du gouvernement pour lui demande de nouvelles aides.

Au cours du trimestre, le produit net bancaire de Bank of America a rebondi à 35,8 milliards de dollars, contre 17,1 milliards un an plus tôt. Le résultat avant impôts s'est établi à 5,4 milliards de dollars contre 1,8 milliard un an plus tôt.