Renault n'abandonnera pas l'Espagne

G. G. avec AFP

— 

L'activité des usines Renault en Espagne est garantie pour les dix prochaines années. Renault construira deux voitures, dont une électrique, ainsi qu'un moteur, dans son usine de Valladolid. C'est ce qu'a annoncé le président de Renault en Espagne, Jean-Pierre Laurent, en présence du chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero.

"Renault confirme que nous allons construire à Valladolid un petit véhicule électrique en 2011, un moteur écologique en 2012, et un véhicule traditionnel à partir de 2013", a déclaré Jean-Pierre Laurent.

Renault possède une usine de montage et une usine de moteurs à Valladolid. Le groupe dispose aussi d'une usine à Palencia (nord) qui assemble des modèles Megane, et une usine à Séville, qui assemble des boîtes de vitesses.

10.000 employés

Le groupe français, leaders des constructeurs en Espagne, emploie au total environ 10.000 personnes dans ce pays. Son engagement pour le futur est une bonne nouvelle pour l'exécutif socialiste, confronté à la crise économique, à l'envolée du chômage.

L'annonce de Renault fait suite à un accord entre la direction et syndicats sur les conditions de travail. Renault avait posé comme condition à cet accord que l'usine soit compétitive et que l'Espagne se dote d'un plan de soutien aux véhicules électriques, a rappelé Laurent.