Pas de sortie de crise avant 2011, selon les TPE

J. Bx avec AFP

— 

La sortie de crise n'interviendra pas avant 2011, estiment 40% des patrons de très petites entreprises (TPE, moins de 20 salariés), qui dans leur ensemble demeurent préoccupés par leur situation financière, selon un sondage Fiducial-Ifop publié jeudi 6 août.

D'après cette enquête, "les patrons de TPE anticipent tardivement la date de sortie de crise: pas avant 2011 pour 40% d'entre eux, contre 35% au trimestre précédent".

Bien qu'en léger recul par rapport au premier trimestre, le nombre de dirigeants de TPE qui dressent un tableau sombre de leur situation et de leurs perspectives demeure élevé. Ainsi, 36% d'entre eux (-5 points) prévoient une nouvelle dégradation au cours des trois prochains mois, et 33% (-5) jugent leur situation financière préoccupante.

"Parmi les structures fragiles, la crainte de déposer le bilan avant la fin de l'année s'avère beaucoup plus marquée (57% contre 39% en avril)", selon un communiqué de Fiducial.

Accès au crédit

Les conditions d'accès au crédit restent d'ailleurs difficiles, 31% des TPE déclarant même qu'elles ont durci en ce qui les concerne (+4).

Si une certaine amélioration est enregistrée sur le front de l'emploi, c'est au prix d'une précarisation: les emplois créés sont majoritairement en CDD (64%), là où les suppressions concernent surtout des CDI (67%).

Cette enquête trimestrielle, conduite par l'Ifop pour le compte de Fiducial, a été réalisée par téléphone du 9 au 22 juillet 2009 auprès d'un échantillon représentatif de 1.005 dirigeants de TPE, de 0 à 19 salariés. Les résultats ont été redressés selon les données de l'Institut national de la statistique (Insee).