Qimonda supprime 3.000 emplois

E24 avec l'AFP

— 

Effondrement des prix des composants informatiques, pertes trimestrielles récurrentes, Qimonda se résoud à dégraisser ses effectifs. La filiale allemande d'Infineon annonce la suppression de 3.000 emplois sur un effectif global de 13.500. Ce plan –dont le coût avoisine les 50 millions d'euros- devrait permettre à Qimonda de générer des économies annuelles de plus de 450 millions d'euros dès la fin 2009.

Parallèlement, le spécialiste des mémoires informatiques a annoncé la cession d'une part de 35,6% dans Inotera, société commune avec Nanya, société appartenant à l'américain Micron. Cette cession va permettre à Qimonda d'engranger 296 millions d'euros.

Dernière annonce du groupe allemand: son directeur financier Michael Majerus a décidé de quitter ses fonctions "à sa demande."