Lufthansa la joue low-cost

G. G. avec AFP

— 

Lufthansa veut "reprendre certains éléments précis du modèle des compagnies low-cost dans certains domaines", a prudemment expliqué vice-président de Lufthansa Klaus Franz dans une interview ce mardi au quotidien Die Welt. Le haut dirigeant a notamment jugé les tarifs de la compagnie allemande "trop élevés".

Lufthansa notamment augmenter la densité de sièges sur les vols européens, en amincissant leurs dossiers et réduire l'espace réservé aux cuisines et aux vestiaires. Elle vaut aussi repenser l'offre de restauration à bord. Les boissons et en-cas resteraient toutefois gratuits.

Lufthansa, durement touchée par la crise, a lancé dans toutes ses divisions et filiales de vastes programmes d'économies. La compagnie vise une réduction de 40% de ses coûts unitaires dans les deux prochaines années, précise Klaus Franz.

D'autre part, le vice-président de Lufthansa estime que 2010 sera une année "difficile" pour la compagnie allemande.

"Nous sommes capables de vendre suffisamment de billets, mais nous ne sommes pas en situation d'en augmenter les prix. Et franchement, je ne vois pas de tendance à une amélioration durable", déclare-t-il dans une autre interview au Financial Times Deutschland.

Durement touché par la crise économique, le groupe allemand a déjà dit s'attendre à une perte sur l'ensemble de l'année 2009 dans son principal segment, la division passagers.