Air France dévoile sa nouvelle offre moyen-courrier

Elsa Meyer avec Agences

— 

Face à la crise du secteur et à la concurrence des compagnies à bas coûts, Air France a bien l'intention d'enrayer la chute de son trafic passager. Le groupe a présenté ce jeudi son offre moyen-courrier, qui représente 40% de son chiffre d'affaires et 60% de ses clients, avec deux mots d'ordre: flexibilité et compétitivité des prix.

Mise en place le 1er avril 2010, cette nouvelle stratégie est ambitieuse: il s'agit de contrer les low cost sans en devenir une. Contrairement à d'autres compagnies "majors" comme British Airways qui a supprimé les repas gratuits sur ses vols courts, Air France ne compte pas réduire ses services de base. Les clients pourront donc toujours bénéficier d'une collation et de bagages en soute compris dans le prix du billet alors qu'ils doivent payer un supplément sur les compagnies à bas coûts.

Deux offres

Pour concurrencer ces dernières, Air France compte tout de même réorganiser son offre. Désormais, l'avion ne sera plus séparé qu'en deux parties: la classe "voyageur" et "premium", contre trois actuellement avec celle "affaires".

Baisse des prix

La compagnie l'assure ensuite: les tarifs devraient diminuer sur l'ensemble des billets. "La plupart du temps, les baisses de prix seront comprises entre 0 et 20%. Il y aura des exceptions avec un maintien de certains tarifs et d'autres qui vont diminuer au delà de 30%", a indiqué Christian Boireau, Directeur général adjoint Commercial France d’Air France-KLM, lors d'une conférence de presse

Flexibilité

Air France souhaite également introduire une plus grande flexibilité dans ses réservations "voyageurs". Dès le 1er avril 2010, pour 50 euros, tous les billets, sauf les promotions, seront échangeables, uniquement. La compagnie mettra aussi en place un "délai de réflexion". Pour la somme de 10 euros, non rembourseable, les internautes pourront réserver un vol durant 7 jours et décider, au terme de cette période, de s'acheter, ou non, le billet.

Tous les tarifs seront enfin combinables et non plus vendus en même temps: les voyageurs devraient donc profiter du meilleur prix à l'aller comme au retour. Une possibilité qu'offre les compagnies à bas coûts et que se refusait pour l'instant à mettre en place Air France.

Classe premium éco

La compagnie a aussi souhaité choyer sa clientèle de cadres des PME-PMI, dont les budgets de déplacement ont été considérablement réduits avec la crise.

"Ce sont les plus gros gagnants de notre nouvelle offre", a estimé M. Boireau. Pour ces voyageurs, la "premium economy", une classe affaires moins chère que la premium affaires, a été mise en place. "En moyenne pour eux, les baisses seront de l'ordre de 20%, on espère ainsi regagner des parts de marché", a-t-il ajouté.

Fin du champagne

Même si Air France se défend de supprimer des services, certaines prestations vont toutefois disparaître pour compenser le coût de ces nouveautés.

Terminé par exemple le champagne ou le jus d'orange d'accueil pour les classes affaires. Pour l'offre économique, des viennoiseries remplaceront les sandwichs du matin sur les vols d'une heure et demie ou moins. Et bien que le poids du premier bagage gratuit passera de 20 à 23 kilos, le coût du dépassement ne sera plus fonction du poids mais plafonné à 50 euros sur les moyen-courriers.