Honda vend son écurie de F1 à son ancien directeur

E24 avec AFP

— 

Honda Motor vient de vendre son écurie de Formule 1 à son directeur, le britannique Ross Brawn, pour un montant non divulgué. Ce dernier, âgé de 54 ans, avait rejoint Honda en 2007 après avoir notamment travaillé pour Ferrari, Benetton, Jaguar et Arrows. "La propriété de l'écurie a été transférée à Ross Brawn, qui a l'intention de faire en sorte que la nouvelle écurie soit sur les rangs pour le championnat du monde" 2009, qui démarre fin mars à Melbourne (Australie), a expliqué Honda.

A moins de trois semaines du début du championnat, les vedettes Rubens Barrichello et Jenson Button resteront au sein de l'écurie, immédiatement rebaptisée "Brawn GP Formula One Team". Bruno Senna, neuveu du légendaire Ayrton Senna, n'a quant à lui pas été retenu. "La grande expérience et les connaissances que les deux pilotes apportent à notre équipe ont une valeur incalculable, alors que nous voulons nous mettre en marche le plus vite possible pour être prêts pour la première course de la saison, le 29 mars à Melbourne", a expliqué l'écurie dans son communiqué.

Dans la foulée, un partenariat avec Mercedes-Benz pour la fourniture d'un moteur de 2,4 litres vient d'être signé. "Les mois qui ont précédé ont été difficiles", a reconnu Ross Brawn. Mais la reprise de l'écurie "est le dénouement très heureux des efforts considérables qui ont été accomplis pour lui assurer un avenir". Cette vente marque la fin définitive de Honda dans la Formule 1, qui avait fait ses débuts en F1 en tant que constructeur en 1964 dans le Grand Prix d'Allemagne. Le constructeur avait remporté sa première victoire au Mexique en 1965 et une deuxième en Italie en 1967, mais avait dû se retirer l'année suivante afin de permettre à la société de concentrer ses ressources sur le développement d'un véhicule de tourisme compact.

Honda était revenu à la F1 comme fournisseur de moteur de 1983 à 1992, enchaînant les victoires avec des pilotes comme Nelson Piquet, Ayrton Senna et Alain Prost. Toutefois, après l'interdiction des systèmes turbo, le constructeur japonais s'était à nouveau retiré de la F1. Honda avait fait son retour en compétition en 2000, en s'associant avec le constructeur anglo-américain BAR pour la conception d'une monoplace équipée d'un moteur Honda. Le partenariat avait duré six ans, jusqu'à la création de l'écurie Honda Racing F1 Team en 2006, couronnée par une troisième victoire au GP de Hongrie la même année.