PSA a perdu 932 millions d'euros

— 

Le constructeur automobile accuse une perte de 932 millions d'euros sur les six premiers mois de 2009, contre un bénéfice de 733 millions d'euros un an plus tôt. Les analystes tablaient sur un déficit de 1,05 milliard d'euros.

Dans un communiqué, le constructeur automobile prévoit une reprise du marché européen - son principal débouché - vers la fin de 2010. Pour l'année en cours, PSA table sur un recul de 12% du marché automobile, avec une baisse de 7% au cours du second semestre.

"Dans le contexte d’un environnement demeurant difficile, le groupe anticipe un résultat opérationnel courant négatif compris entre 1 et 2 milliards d'euros pour l’exercice, et le free cash flow positif du premier semestre devrait être plus que compensé au second semestre", avertit PSA.

Au cours du semestre, les ventes de voitures ont chuté de 14%. Le recul atteint 17,5% pour les seuls véhicules montés (1.385.600 unités). PSA indique avoir maintenu ses parts de marché en Europe, ses ventes évoluant au même rythme que le reste de l'industrie dans la région.

La division automobile de PSA accuse une perte d'exploitation de 1,3 milliard d'euros au cours des six premiers mois de l'année, alors qu'elle était encore bénéficiaire à hauteur de 575 millions d'euros un an plus tôt. Gefco, Faurecia sont également dans le rouge, tandis que Banque PSA Finance voit sa contribution au résultat du groupe reculer de 21% à 244 millions d'euros.

Le semestre est marqué par des charges opérationnelles non courantes de 506 millions d'euros: elles se décomposent en 294 millions d'euros pour les plans de restructuration (dont 206 millions pour l'automobile) et 217 millions d'euros pour les dépréciations d'actifs (lesquelles concernent intégralement le pôle automobile).