Rosneft table sur des résultats annuels "robustes"

J. Bx avec AFP

— 

Le premier groupe pétrolier russe Rosneft a annoncé mardi avoir enregistré une chute de 46,6% de son résultat net au premier semestre 2009 sur un an, due notamment à la baisse des cours du brut, mais table sur des résultats annuels "robustes".

Le bénéfice net s'est établi sur les six premiers mois de 2009 à 3,67 milliards de dollars (2,57 milliards d'euros), contre 6,88 milliards à la même période un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a de son côté plongé de 48,8% sur un an, à 19,21 milliards de dollars (13,46 mds d'euros), en raison d'une chute du prix moyen du brut et des produits pétroliers, indique le groupe dans un communiqué. Le résultat brut d'exploitation (EBITDA) a baissé de 49,9% entre janvier et juin à 5,89 milliards de dollars.

Au seul deuxième trimestre, le bénéfice net a reculé de 21,7% par rapport au premier trimestre, pour s'établir à 1,61 milliard de dollars (1,13 md EUR), en raison de "l'augmentation du taux d'imposition et de l'appréciation du rouble" sur cette période.

Sur cette période, les ventes ont en revanche grimpé de 32,5% à 10,95 milliards de dollars, grâce à une hausse des prix et des volumes de production, et l'EBITDA de 54,2% à 3,57 milliards de dollars. Le groupe ne fournit en revanche pas les évolutions en glissement annuel.

Résultats en ligne

Mais ces résultats sont en ligne avec le consensus établi par Dow Jones Newswires, qui tablait pour le deuxième trimestre sur un bénéfice net en baisse de 63% sur un an, à 1,6 milliard de dollars et sur un chiffre d'affaires reculant de 48% à 10,9 milliards de dollars.

En glissement annuel, la production de brut a baissé de 0,1% au premier semestre à 2,12 millions de barils par jour. Mais au deuxième trimestre elle a augmenté de 0,8% par rapport aux trois premiers mois de 2009.

Côté perspectives, le président de Rosneft, Sergueï Bogdantchikov, s'attend à une année 2009 "robuste".

"Au deuxième semestre 2009, nous continuerons à nous concentrer sur les coûts et l'efficacité et nous sommes sûrs de fournir une production quotidienne moyenne supérieure de 5% à celle du premier semestre, en raison surtout du lancement de la production sur le gisement de Vankor". Le groupe a lancé le 21 août la mise en exploitation de ce gisement géant situé dans le Grand Nord russe, en présence du Premier ministre Vladimir Poutine.