L'offre d'EDF sur British Energy est lancée

— 

Comme prévu, EDF a déposé officiellement son offre de rachat sur l'exploitant britannique de centrales nucléaires British Energy pour 15,6 milliards d'euros. Le plan de financement ne serait plus un obstacle. Les sept banques dont BNP Paribas, Société Générale, HSBC ou encore Barclays Capital, se sont engagées à garantir (chacune à part égale) un crédit relais de 14 milliards d'euros. Une somme que les banques auraient eu du mal à trouver sur un marché du crédit plus difficile actuellement, selon Les Echos.

La Commission européenne va regarder le dossier

Le Français dispose déjà de 26% des titres de British Energy et dispose de l'engagement de deux actionnaires l'Etat britannique et le fonds Invesco, ce qui lui assure 65% du capital. L'offre est ouverte jusqu'au 5 décembre. Entre temps, la Commission européenne a l'intention d'examiner le projet. Elle se laisse jusqu'au 8 décembre pour l'approuver, sous conditions, ou lancer une enquête approfondie.