Les dirigeants de Pernod Ricard renoncent à leur bonus

E24 avec AFP

— 

Pernod Ricard montre l'exemple: Patrick Ricard, le PDG du groupe de vins et spiritueux Pernod Ricard, et son numéro deux, Pierre Pringuet ont décidé de renoncer à des bonus prévus dans le cadre de leur départ à la retraite.

L'Assemblée générale mixte convoquée ce mercredi 5 novembre avait notamment pour objet d'approuver deux recommandations portant sur "la mise en œuvre d'une rémunération variable à l'occasion" du départ à la retraite de MM. Ricard et Pringuet.

"D'ores et déjà, compte tenu du contexte et du débat généré par les récentes publications de recommandations, je vous annonce que Pierre Pringuet et moi-même renonçons à la mise en œuvre de ce bonus spécial", a indiqué Patrick Ricard, suscitant les applaudissements nourris des actionnaires.

Toutefois, Patrick Ricard a souligné que les deux recommandations avaient été inscrites à l'ordre du jour de l'AG mixte avant ces recommandations. "Pernod Ricard a toujours voulu être en ligne, voire précurseur en matière de gouvernance et nous sommes la première société du CAC 40 à tenir notre assemblée à la suite de la publication de ces recommandations", a-t-il ajouté.

Rémy Cointreau

Une nouvelle fois interrogée par ses actionnaires sur un intérêt pour Rémy Cointreau, Patrick Ricard a réaffirmé "qu'il n'envisageait pas d'offre publique d'achat sur Rémy Cointreau". D'ailleurs, "je ne pense que le groupe soit à vendre". En effet, le capital du groupe français est tenu en grande partie par les Dubreuil qui n'ont aucune intention de vendre pour l'instan t.