Philips touché dans tous ses métiers

Jocelyn Jovène

— 

La crise touche Philips sur tous les fronts. A la surprise générale, le groupe présent dans la santé, l'éclairage et l'équipement ménager a annoncé une perte d'exploitation au terme du premier trimestre 2009.

Le groupe d'électronique hollandais a enregistré une perte d'exploitation de 74 millions d'euros, quand le marché tablait sur un profit de 35 millions d'euros, selon Reuters, en raison notamment d'une demande plus faible que prévu. L'an dernier, le groupe présent dans les écrans plats, l'équipement médical, l'éclairage ou les rasoirs, avait dégagé un bénéfice d'exploitation de 265 millions d'euros. Tous les métiers du groupe, y compris l'équipement médical pourtant réputés moins sensible au cycle économique, ont été touchés par la récession mondiale.

Si les effets de la détérioration des marchés "ont été le plus fortement ressentis dans les métiers liés au marché du grand public et aux industries de la construction et de l'automobile, nos ventes dans la santé sont maintenant affectées à leur tour. Nous pensons que cette situation va perdurer au deuxième trimestre", a averti le PDG du groupe, dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires de Philips a chuté de 15% au cours du trimestre à 5,1 milliards d'euros, avec des baisses de respectivement 48% et 33% dans les produits grand public (rasoirs, machines à expresso…) et la division Recherche et propriété intellectuelle (I&EB).

De nombreux analystes se sont dits déçus par ces résultats trimestriels, car en quelques années, Philips a engagé d'importantes restructurations pour sortir des activités les plus consommatrices de capitaux, comme les semi-conducteurs et les écrans plats, et pour se recentrer sur des métiers où l'innovation lui permettait d'afficher de meilleurs niveaux de rentabilité. Mais la crise a, au moins temporairement, remis en cause ces plans, obligeant le groupe a annoncer de nouvelles mesures de réduction de ses coûts.

Les dirigeants de Philips ont relevé leur objectif d'économies à 500 millions d'euros, contre 400 millions d'euros prévus auparavant. Mais ces mesures ne devraient pas avoir d'impact sur l'emploi, ont-ils assuré. Philips a déjà annoncé 6.000 suppressions de postes pour 2009. 5.216 postes ont été réalisées durant le trimestre, essentiellement dans l'activité éclairage. En un an, l'effectif du groupe a été ramené de 134.212 à 116.182.

Malgré des résultats en forte baisse, cette dernière annonce semble rassurer la Bourse. Le cours de Bourse de Philips gagne 6,5% à 13,02 euros à la Bourse d'Amsterdam.