Ventes en hausse pour GM

CV avec AFP

— 

Les constructeurs automobiles américains Ford et General Motors (GM) ont vu leurs ventes augmenter de respectivement 4,1% et 3,1% en octobre sur un an aux Etats-Unis, tandis que celles de Chrysler ont continué à plonger avec un recul de 30%.

En septembre, les ventes de Ford avaient reculé de 6% sur un an, celles de GM de 20% et celles de Chrysler, qui doit dévoiler ce mercredi sa nouvelle stratégie, avaient chuté de 42%.

Première progression pour GM

GM, qui

vient d'annoncer sa décision de garder Opel dans son giron
, a vendu 177.603 véhicules le mois dernier, en hausse de 4,1% sur un an. C'est sa première progression depuis janvier 2008, il y a presque deux ans, mais moins que ne le prévoyait Edmunds.com, qui prévoyait une augmentation de 5,7%. General Motors souligne que sa part de marché "a augmenté pour le troisième mois d'affilée à 21% du total des véhicules légers".

"Nous sommes heureux de l'accueil que les consommateurs ont fait à nos plus récents modèles de voitures, crossovers et camions", s'est réjouie la directrice des ventes de GM aux Etats-Unis, Susan Docherty.

General Motors a écoulé 63.935 berlines le mois passé, en chute de 13%, et 113.668 camions, en hausse de 17%.

Ford en forme

Ford, y compris Volvo, a écoulé 136.920 véhicules, en octobre, contre 132.838 il y a un an, soit une hausse de 3,1%. C'est beaucoup mieux que ne le prévoyait le cabinet Edmunds.com, qui tablait sur un recul de 3,5% en un an des ventes de Ford.

Seul constructeur américain à avoir échappé à la faillite, Ford a estimé dans un communiqué que sa part de marché avait dépassé les 15% en octobre, en progression sur un an et plus élevée que celle enregistrée sur les neuf premiers mois de 2009. "La demande des consommateurs pour les nouveaux modèles (...) a soutenu les gains en parts de marché de Ford", a commenté son vice-président Ken Czubay. "80% de nos ventes en octobre proviennent de nos nouveaux modèles 2010", a-t-il précisé.

Par catégorie, Ford a vendu 45.225 berlines, signant un bond de 10,7% sur un an. En revanche, les véhicules "lourds", regroupant les 4x4, pick-up, poids-lourds et "crossovers" (carrosserie de 4x4 et motorisation de berline), ont affiché un recul de 1,1% à 87.258 unités.

Ford

Ford avait déjà crée la surprise en annonçant le 2 novembre dernier un bénéfice trimestriel frôlant le milliard de dollars
. A la suite de ces bons résultats, les agences d'évaluation financière Standard and Poor's et Moody's ont relevé leurs notes pour la dette du constructeur.

Chrysler en chute

Chrysler, lui, a écoulé 65.803 unités en octobre, en chute de 30% sur un an, tout juste au-dessus des prévisions d'Edmunds.com, qui misait sur -31,4%. Il a vendu 17.556 berlines et 48.247 véhicules lourds, en baisse de respectivement 30% et 31% sur un an. Aucune indication n'a été donnée sur les parts de marché du constructeur.

Le secteur automobile "a montré des signes d'amélioration ce mois-ci avec des ventes en hausse, une tendance qui devrait se poursuivre pendant le restant de l'année", a commenté Fred Diaz, directeur des ventes de Chrysler, dans un communiqué.

"Chrysler compte profiter de cette amélioration" notamment à travers sa marque Jeep "alors que les mois de novembre et décembre sont traditionnellement parmi les deux meilleurs en ce qui concerne les ventes de 4x4 de loisirs (SUV)", a-t-il ajouté.

Sergio Marchionne, le directeur général de Chrysler et de Fiat, doit dévoiler sa stratégie pour le constructeur américain ce jeudi à Detroit, et devrait notamment annoncer l'arrêt de plusieurs modèles.