Airbus Military reste en Espagne

C.V. avec AFP

— 

Suite et fin. La division militaire d'EADS restera basée à Madrid et sera dirigée par un Espagnol à la suite de son intégration dans Airbus, a indiqué le gouvernement mardi après une réunion avec les dirigeants des groupes.

EADS a annoncé en décembre son intention d'intégrer sa division d'avions de transport militaire basée en Espagne, MTAD, dans la division d'avions Airbus. MTAD se nommera alors Airbus Military. Le projet donnerait à Airbus le contrôle du très problématique programme d'avions de transport militaire A400M.

Mais la proposition a irrité Madrid qui craint la perte de l'influence espagnole dans EADS ainsi que la perte de ses emplois en période de crise économique.

Mardi, le ministre de l'Industrie espagnol, Miguel Sebastian, a rencontré le président exécutif d'EADS, Louis Gallois, le président exécutif d'Airbus Tom Enders et le directeur espagnol de MTAD, Domingo Urena pour "analyser le processus d'intégration", a indiqué le ministre de l'Industrie dans un communiqué. "Airbus Military gardera son siège social à Madrid et sera dirigé par un Espagnol qui dépendra du président exécutif d'Airbus", a-t-il ajouté. Airbus Military "tentera d'accroître l'efficacité, de simplifier les relations internes et externes et d'optimiser les ressources", selon la même source.

En février, EADS avait remplacé le chef de MTAD, Carlos Suarez, par M. Urena après des désaccords avec Tom Enders sur le plan d'integration .