Vivendi porte plainte contre France Télécom

E24 avec AFP

— 

Le groupe Vivendi, maison mère de l'opérateur télécoms SFR, a annoncé lundi 2 mars qu'il allait déposer plainte auprès de la Commission européenne contre France Télécom (Orange) pour "abus de position dominante". "Nous allons déposer plainte contre France Télécom sur deux motifs auprès de la Commission européenne", a déclaré le président du directoire de Vivendi, Jean-Bernard Lévy, lors d'une conférence de presse téléphonique, à l'occasion de la publication des résultats 2008 du groupe.

"Nous estimons qu'il y a abus de position dominante de France Télécom, avec les tarifs pratiqués en matière d'abonnement et d'accès à la boucle locale, ce que l'on appelle aussi le dégroupage", a-t-il ajouté, confirmant une information du Figaro. Il a précisé que la plainte serait probablement déposée ce lundi 2 mars. Pour offrir des abonnements internet à leurs clients, les opérateurs doivent emprunter le réseau de l'opérateur historique.

D'après les comptes publiés début janvier par France Télécom, une ligne en dégroupage total lui a coûté 6,77 euros par mois en 2007, alors qu'il la facture 9,29 euros hors taxes aux opérateurs. En janvier 2009, le régulateur des télécoms, l'Arcep, avait affirmé que ces tarifs seraient une de ses "priorités". La plainte de Vivendi est un épisode supplémentaire dans la bataille qui oppose les deux groupes.

En matière de télévision, les filiales de Vivendi, Canal+ et SFR, ont

déposé plainte
auprès de l'Autorité de la concurrence pour dénoncer l'obligation de souscrire à l'offre "triple-play" d'Orange (télévision, internet, téléphone) pour s'abonner aux
chaînes payantes
de cinéma et de sport proposées par Orange. France Télécom a également récemment porté plainte, devant l'Autorité de la concurrence, contre Canal+ pour "abus de position dominante" et "dénigrement".