Ford crée la surprise et repasse dans le vert

E.M. avec AFP

— 

Contre toute attente, le constructeur automobile américain Ford a fait état ce lundi, d'un bénéfice net de 997 millions de dollars au troisième trimestre 2009 et d'un résultat opérationnel avant impôt de 1,1 md USD, repassant dans le vert pour la première fois depuis début 2008.

Au troisième trimestre 2008, le groupe avait enregistré une perte nette de 129 millions de dollars et une perte opérationnelle avant impôt de 2,7 milliards de dollars, selon un communiqué.

"Petit miracle"

Ces résultats sont très supérieurs aux attentes du marché, qui tablait sur une perte nette de 12 cents par action, alors que le constructeur a enregistré un bénéfice de 26 cents par action, hors éléments exceptionnels.

L'action du constructeur de Dearborn, en banlieue de Detroit (nord des Etats-Unis) bondissait de 8,86% à 7,62 dollars dans les échanges électroniques avant l'ouverture de la Bourse de New York.

C'est "un petit miracle" pour le seul constructeur américain ayant échappé à la faillite cette année, estimait l'analyste Douglas McIntyre sur le site 247WallSt.com, en soulignant que "presque personne n'avait pensé que Ford puisse gagner de l'argent en Amérique du nord - sauf Ford lui-même".

Et justement en Amérique du Nord, Ford a enregistré un résultat opérationnel avant impôt de 357 millions de dollars, soit le premier résultat positif depuis le premier trimestre de 2005.

Ces bons résultats sont à mettre au crédit d'une amélioration des ventes, notamment aux Etats-Unis, et de la part de marché de Ford mais aussi d'une importante réduction des coûts. Celle-ci a atteint un milliard de dollars, soit un total de 4,6 milliards de dollars pour les neuf premiers mois de l'année. Ce chiffre est supérieur aux objectifs du groupe (4 milliards de dollars).

Chiffre d'affaires en baisse

Le chiffre d'affaires s'est établi à 30,9 milliards de dollars au 3ème trimestre, un recul de 800 millions de dollars par rapport à l'an dernier dû à une baisse de l'activité de la filiale financière Ford Credit, mais qui reste très au-delà des attentes des analystes (28,31 milliards de dollars).

Les ventes ont été notamment favorisées par la "prime à la casse" décidée par le gouvernement américain pour stimuler les ventes de voitures, qui a permis au constructeur d'afficher des ventes en hausse sur un an en juillet et en août.

Ford dit s'attendre désormais à un retour à une "rentabilité solide", hors éléments exceptionnels, en 2011, selon ce communiqué, mais le constructeur reste prudent pour l'an prochain, où il s'attend à une baisse de volume des ventes "notable" en Europe, qui pourrait bien ne pas être compensée par le marché américain.

Les ventes européennes du trimestre écoulé en Europe ont atteint 7,6 milliards de dollars, en chute de plus de 21% sur un an, mais le résultat opérationnel est resté positif (193 millions de dollars), et a presque triplé en un an.

Progrès

Seul le constructeur suédois Volvo, que Ford prévoit de céder au Chinois Geely, a enregistré des pertes opérationnelles avant impôt, de 135 millions de dollars. Il s'agit toutefois d'une amélioration, les pertes s'étant élevées à 458 millions de dollars au troisième trimestre 2008. Les ventes de Volvo ont d'ailleurs légèrement progressé, à 3 milliards de dollars comparé à 2,9 milliards de dollars.

"Nos résultats au troisième trimestre montrent clairement que Ford est en train de réaliser des progrès extraordinaires en dépit de la récession dans l'économie mondiale", a déclaré le directeur général de Ford Alan Mulally.

"Notre gamme solide est leader sur tous les marchés. Bien que nous devions faire face à un chemin difficile, notre plan de transformation de Ford fonctionne", a ajouté M. Mulally, selon ce communiqué.