Amazon.com: le bénéfice net cède 10%

G. G. avec AFP

— 

Le distributeur américain sur internet Amazon.com a fait état jeudi d'un bénéfice net en recul de 10% au deuxième trimestre, mais conforme aux attentes du marché, en raison de l'impact des taux de change et du coût du règlement d'un contentieux juridique.

Le bénéfice s'est établi à 142 millions de dollars, représentant 32 cents par action, ce qui est identique au consensus d'estimations d'analystes.

Sur la période avril-juin, le chiffre d'affaires a progressé de 14% sur un an à 4,65 milliards, ce qui est un peu inférieur aux 4,69 milliards envisagés par le marché. A taux de changes identiques, les revenus du groupe auraient crû de 20%, a précisé Amazon dans un communiqué.

Le bénéfice opérationnel a chuté de 27% à 159 millions. Le recul de la rentabilité nette s'explique par l'impact des taux de changes défavorables (pour 30 millions de dollars) et par le règlement d'un litige avec le distributeur de jouets Toysrus.com (pour 51 millions). Il y a un an en revanche, le bénéfice avait été dopé par une plus-value de 51 millions découlant de la vente d'actifs en Europe.

Pour le troisième trimestre, le groupe a dit envisager un chiffre d'affaires compris entre 4,75 milliards et 5,25 milliards de dollars, représentant une hausse allant de 11% à 23% sur la même période de 2008. La communauté financière table pour l'heure sur des recettes de l'ordre de 4,92 milliards pour le troisième trimestre.

Le bénéfice opérationnel devrait se situer entre 120 et 210 millions de dollars, soit une baisse potentielle de 22% à 36% sur un an. Ces prévisions ne tiennent pas compte du rachat du site de vente de chaussures Zappos, a précisé Amazon, qui a annoncé la veille cette acquisition pour 847 millions de dollars en actions.

A la Bourse de New York, l'action Amazon dévissait de 8,36% à 86,02 dollars après ces résultats, lors des échanges électroniques suivant la clôture de la séance.

Parmi les faits saillants du trimestre, Amazon a lancé une nouvelle version de son livre électronique Kindle, et étendu son offre à plus de 320.000 livres téléchargeables, alors que le marché du livre électronique fait rage. La chaîne américaine de librairies Barnes and Nobles est récemment entrée sur le marché, revendiquant 700.000 titres.

Le chiffre d'affaires a été réalisé pour 2,45 milliards de dollars aux Etats-Unis (+13%) et pour 2,20 milliards à l'international (+20%). Les ventes d'électronique et autres marchandises ont grimpé de 35%, à 2,07 milliards, et talonnent le métier traditionnel de libraire et de disquaire d'Amazon, dont les ventes ont augmenté de 1% sur un an, à 2,44 milliards.

Le groupe a lancé en France une plate-forme de téléchargement de musique offrant plus de 8 millions de titres, ainsi que le site Amazonwireless.com aux Etats-Unis, offrant des services pour les téléphones portables. Amazon a aussi lancé une version test de ses services internet dédiés à la communauté des développeurs.