Pfizer/Glaxo, une alliance d'un nouveau genre

A.-S. G.

— 

Pfizer et GlaxoSmithKline s'allient. Les deux laboratoires pharmaceutiques ont décidé de créer une co-entreprise qui regrouperait leurs activités de médicaments contre le Sida, révèle le Wall Street Journal. Dans le détail, GlaxoSmithKline détiendrait 85% de l'entreprise et Pfizer 15%.

Une alliance de ce type n'est pas monnaie courante dans le secteur de la pharmacie. Ces derniers mois, les fusions et acquisitions étaient plutôt de rigueur. Toutefois, en tant de crise économique et de concurrence accrue par les fabricants de génériques, cette alliance est une nouvelle idée pour se renforcer. Surtout dans les médicaments contre le Sida où les deux groupes sont complémentaires. GlaxoSmithKline a engrangé l'an dernier 2,25 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur ce segment, soit une hausse de 5% par rapport à 2007. Mais, le britannique peine à développer de nouveaux produits.

Le leader mondial américain, Pfizer, pour sa part, dispose de beaucoup de produits en développement mais encore peu sur le marché. La combinaison des deux groupes va donc accroître la force de frappe des deux laboratoires dans la fabrication, la production et la commercialisation de médicaments contre le Sida. D'ailleurs, Pfizer se laisserait la possibilité, selon le quotidien américain, de monter sa participation dans la co-entreprise, si certains de ses médicaments sont commercialisés.