Solaire: Un industriel allemand appelle au protectionnisme

A.-C.B avec AFP

— 

Au lendemain de l'inauguration du plus grand parc solaire allemand, Frank Asbeck, patron du fabricant allemand de cellules solaires Solarworld, a appelé ce vendredi 21 août à adopter une clause "Buy european" (Acheter européen) pour protéger le secteur en particulier contre la concurrence chinoise.

"La Chine et les Etats-Unis ont des règles similaires", a-t-il affirmé au quotidien Handelsblatt, ajoutant: "La Chine pratique clairement le dumping sur les prix", c'est-à-dire que ses producteurs vendent à un prix inférieur à leurs coûts de production.

Le patron de Solarworld fait figure de trublion dans la branche. Il s'était en particulier offert une grande attention médiatique en faisant une offre d'achat sur le constructeur Opel, qu'il avait rapidement abandonnée.

Inquiétude partagée

Mais son inquiétude face à la concurrence chinoise est partagée par les autres industriels allemands, en pleine déroute après plusieurs années fastes.

Sur un ton plus prudent, Carsten Körnig, directeur de la Fédération allemande du secteur (BSW), a indiqué à l'AFP: "Il y a des indices qui indiquent qu'il pourrait y avoir du dumping dû à des subventions à l'exportation du gouvernement chinois. Mais il nous faut encore des preuves."

Industrie compétitive

"La concurrence sur les prix a été exacerbée à la fois par la fermeture d'un grand marché", l'Espagne qui a décidé de couper le robinet aux subventions à l'électricité solaire "et à la crise financière qui a compromis certains grands projets à l'étranger", a-t-il expliqué.

"Mais sur le fond l'industrie allemande reste compétitive", a assuré Carsten Körnig, relevant en particulier que la production de cellules photovoltaïques, très automatisée, était un peu moins sensible que d'autres secteurs à la concurrence de pays à bas salaires.