1,3 milliard de personnes âgées d'ici 2040

Anne-Caroline Berthet
— 

D'ici 2040 le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus dans le monde atteindra 1,3 milliard contre 506 millions en 2008, selon une étude publiée lundi par le bureau de recensement américain. Cela représente près de 20% de la population mondiale d'environ 6,7 milliards d'individus.

Avec une augmentation d'environ 870.000 personnes de 65 ans et plus par mois, d'ici 10 ans ces derniers auront dépassé les moins de 5 ans, et ce pour la première fois depuis toujours.

Taux de fécondité

Un tel constat s'explique d'abord par le faible taux de fécondité. En Russie par exemple la moyenne est d'1,4 enfant par femme. Il atteint même 1,2 enfant par femme au Japon. Les populations russe et japonaise diminuent déjà et continueront d'ici 2050, alors que le nombre de personnes âgées, lui, explosera. Pour lutter contre ce "fléau" le gouvernement australien a décidé en 2004 d'accorder une prime de 3.000 dollars par naissance, similairement à la Corée du Sud, qui octroie une somme d'argent pour le second enfant.

Espérance de vie

D'autre part l'allongement perpétuel de l'espérance de vie, notamment grâce aux progrès médicaux, contribue également à ce résultat. Le baby-boom d'après guerre n'y est pas non plus pour rien. Les bébés nés dans cette période atteindront les 65 ans à partir de 2010.

Selon l'étude, aujourd'hui 11 pays du monde ont une espérance de vie qui dépasse les 80 ans. On peut citer le Japon et Singapour qui enregistrent une espérance de vie de 82 ans. En France, elle atteint 80,9 ans.

"Quatrième âge"

A côté des 65 ans et plus, en augmentation de 160% entre 2008 et 2040 selon les prévisions de l'étude, le nombre de membres du "quatrième âge" connaîtrait une hausse de 233% durant la même période, contre 33% seulement pour la population totale. Le nombre de centenaires a doublé tous les 10 ans entre 1950 et 1990 dans les pays industrialisés.

Top 10

Si l'augmentation du nombre de personnes touche tous les pays du monde, l'Europe est la "plus vieille" région du monde en opposition avec l'Afrique subsaharienne, la "plus jeune".

Une sorte de top 10 des pays ayant le plus grand nombre de personnes âgées de plus de 65 ans peut être dressé. Le Japon arrive en tête avec 21,6% de 65 ans et plus. Il est suivi de l'Italie tout juste détrônée, puis de Allemagne, de la Grèce, de la Suède, de l'Espagne, de l'Autriche, de la Bulgarie, de l'Estonie et de la Belgique. La France arrive16è avec 16,3% de sa population ayant plus de 65 ans.

Cheveux blancs

Face à ce constat, les Etats ont de quoi se faire des cheveux blancs car les personnes âgées coûtent cher. Une étude récente de la Commission européenne indique que les dépenses publiques liées au vieillissement représentaient 23,1% du PIB de l'UE en 2007 avec une hausse moyenne d'environ 4,7 points de pourcentage du produit intérieur brut (PIB) d'ici à 2060 dans l'Union européenne (UE).

La population européenne de plus de 65 ans atteindrait les 30% de la population totale de l'UE en 2060 (contre 17% en 2008). Si aucun changement n'intervient le potentiel de progression économique de l'UE sera diminué de moitié d'ici 2030, et le "fardeau" financier pour les futures générations de travailleurs s'alourdira.

Travailler plus longtemps

Avec de telles prévisions, de plus en plus de pays incitent les gens à prévoir le financement de leur retraite via des institutions privées ou par leurs propres économies.

Autre solution, faisant l'objet de nombreuses contestations, prendre sa retraite plus tard. Actuellement, tous pays confondus, les travailleurs âgés de plus de 65 ans sont peu. Ils représentent entre 1% et 7% du total des travailleurs en moyenne.

Pays en voie de développement

Dans certains pays cela peut aller jusqu'à 30%, particulièrement dans les pays en voie de développement. Les deux tiers des hommes de 65 ans et plus travaillent au Bangladesh, au Guatemala et en Ouganda.

A Madagascar dans la tranche d'âge des 70-74 ans 50% des femmes travaillent et les trois quart des hommes. En Europe que 13% des hommes de 65 à 69 ans travaillent et 3% des femmes des mêmes âges. Le secteur agricole reste le premier à employer les séniors.

Mi-temps

Les mi-temps sont aussi une solution alternative, une sorte de transition vers une retraite pleine plus tardive, qui conviendrait mieux aux femmes. En 2002, dans l'Union européenne 63,3% des femmes qui continuaient de travailler à l'âge de 65 ans ou plus avaient choisi le mi-temps.