Chiffre d'affaires en chute libre pour Faurecia

G. G. avec AFP

— 

L'enfer continue pour Faurecia. Le premier équipementier automobile français, détenu à 70,85% par PSA, a publié mardi 21 avril un chiffre d'affaires en chute de 38,1% par rapport à la même période de 2008. Les ventes sur les trois premiers mois de l'année s'élèvent à 2,01 milliards d'euros, contre 3,25 milliards un an auparavant, précise le groupe dans un communiqué.

Le premier trimestre "a été marqué par une dégradation très profonde au mois de janvier et février, avec un recul du chiffre d’affaires hors monolithes (pièces du système d'échappement permettant la dépollution sur lesquelles Faurecia n'enregistre aucune marge, ndlr) et à données comparables de respectivement 38,2% et 42,9%", explique Faurecia.

L'équipementier pense voir venir une certaine accalmie dans la crise. "Le mois de mars, avec un recul de 24,1%, a marqué une première étape de stabilisation, notamment en Europe", explique l'équipementier. Pas de quoi toutefois se réjouir. Faurecia maintient ses prévisions pour 2009, "à savoir une baisse du chiffre d’affaires de 20% en Europe et de 30% en Amérique du Nord".

Faurecia, qui a essuyé une perte de 547,8 millions d'euros en 2008, avait annoncé le 11 décembre un plan de réduction de 1.215 emplois en France entre 2009 et 2011, afin de réduire ses coûts face à la crise du secteur automobile. "Les coûts directs de production ont été réduits au premier trimestre et sont, au mois de mars, ajustés aux volumes", indique le groupe.

"Les frais fixes sont en baisse de 90 millions d’euros au premier trimestre, en ligne également avec l’objectif annuel de réduction de 300 millions d’euros", ajoute l'équipementier.