Allocations familiales: revalorisation insuffisante pour la CNAF

E24 avec AFP

— 

Les prestations familiales devraient être revalorisées de 3% au 1er janvier, sans coup de pouce du gouvernement, selon la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) qui a annoncé que son conseil d'administration avait émis mardi un avis négatif sur ce montant.

La revalorisation envisagée est de 3%, ce qui porterait la base mensuelle du calcul des prestations familiales de 377,86 euros à 389,20 euros, a précisé la Cnaf dans un communiqué mercredi.

Seulement un rattrapage

La Cnaf, qui s'est prononcée à 8 voix contre et 19 "prises d'acte", "dénonce une revalorisation mécanique", calculée sur l'évolution des prix, avec remise à niveau au titre de 2007 et 2008, selon le communiqué. Les administrateurs ont estimé que cette revalorisation "permettrait uniquement un rattrapage tardif de la perte de pouvoir d'achat subie par les familles, mais ne répondrait pas à celle plus récente, résultant de la crise financière".

Les prestations familiales revalorisées sur cette base sont: les allocations familiales, la Paje (prestation accueil du jeune enfant), le complément familial, l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé, de parent isolé, de rentrée scolaire, notamment.

Revalorisation de 3 euros

Pour une famille de deux enfants, la revalorisation des allocations familiales serait de 3 euros, puisqu'elle toucherait 123,92 euros d'allocations familiales en 2009 (au lieu de 120,92 euros en 2008). Le montant de l'allocation mensuelle de base de la Paje (versée jusqu'aux trois ans des enfants nés après le 1er janvier 2004) passerait à 177,95 euros (contre 173,63 euros en 2008).

Par ailleurs, les aides personnelles au logement (allocations de logement, aide personnalisée au logement, forfait charges) seraient revalorisées au 1er janvier de 2,95% pour un coût estimé à 552 millions d'euros. Là encore, la Cnaf a émis un avis défavorable (14 contre et 14 "prises d'acte"), estimant la revalorisation "largement insuffisante".